CHÂTELUS (Allier)

Le musée de l’école

Laissez-vous enivrer par un retour en enfance avec ce musée de l’école, unique dans l’allier ! Une bâtisse authentique, la reconstitution d’une classe de l’époque, des objets gracieusement donnés par les habitants de la commune ou retrouvés dans les greniers de cette ancienne école sont les clefs de ce retour en arrière qui sent l’encre et la craie …

 

Il était une fois … L’école

Suite à la décision du conseil municipal, en 1879, de bâtir une école neuve (ce qui est aujourd'hui un musée), fût construite et mise fonction dès 1885. L’école communale est, de plus, située sur un terrain qui pour l’époque présentait toutes les garanties nécessaires du point de vue de la santé ainsi que de la moralité puisqu’éloigné des cabarets. Il est à remarquer qu’auparavant, la commune avait acheté en 1865 un bâtiment, situé dans une partie de la Maison des Dîmes pour en faire "la maison d'école"

Dans cette école, payante à l’époque, plusieurs instituteurs laïques se succédèrent. Il est à noter que certains élèves dits « indigents » étaient pris en charge par la commune. Pour ceux qui en avaient les moyens, des prêtres éduquaient les enfants aux principes de la religion catholique ainsi que la lecture, l’écriture et le calcul.

Au départ, l’école ne se résumait qu’à une seule classe et il faudra attendre 1935 pour en ouvrir une seconde ! Malgré le peu d’espace disponible les deux classes seront séparées par une cloison en bois.

Jusqu’en 1992, date de la suppression du dernier poste d’instituteur, des dizaines de générations se succéderont ! 107 … Et oui 107 années d’existence et seulement 6 enfants fréquentaient encore l’école lors de sa fermeture.

Après l’histoire … Place à la mémoire !

Des bureaux en bois, un parquet qui craque, l’odeur de la craie, les tâches d’encre, … ne sont que le début de l’histoire ! Voici quelques objets typiques ainsi que leur utilisation. Souvenez-vous, vous avez eu les mêmes …

 

L’estrade et le bureau compose « Le coin du maître »

C’est sur celle-ci qu’il donnera ses cours et c’est sur celui-là qu’il corrigera ses cahiers …

Bureau en bois où trônent différents pots d’encre  et derrière un porte-manteau privatif où il  posera chaque matin son béret avant d’enfiler sa blouse grise d’instituteur.


Double- face …

Ces portes manteaux étaient mis à disposition des élèves pour faire leur changement d’habits civils et vêtir, selon l’époque, la blouse grise ou la blouse bleue utilisées en classe.

Chauffe Marcel !

Accompagné de son seau à charbon, de sa balayette et de sa barrière circulaire en fer forgé pour protéger les étourdis d'une brûlure, ce poêle servait, les jours de grands froid, de point d'appui pour le maître pendant les dictées !


Miam Miam !

Les enfants habitant trop loin apportaient chaque matin leur repas dans une gamelle qui à l’heure du repas était posée sur le poêle pour la réchauffer. Il a fallu attendre 1955 pour qu’une cantine scolaire ouvre ses portes à Châtelus permettant ainsi aux enfants de trouver un véritable repas chaud et complet.

 Plus 10 ou fois 10 ?

Les bouliers, inventés par les chinois, étaient utilisés pour le calcul au début du XXème siècle et seront remplacés par les bûchettes entre les deux guerres. Notons que les enfants comme les adultes chinois les utilisent encore aujourd’hui !

Les entonnoirs en bas de la photo servaient, quant à eux, à l'humidification du sol de la salle avant son balayage évitant ainsi le soulèvement de la poussière.

Point de chausson ou point de chevron ?

Au début du XIXème siècle, la couture tient  une place considérable à l'école primaire.
Des maîtresses de couture étaient nommées. Souvent c’était la femme de l'instituteur ou une femme du village.

 

Nord, Sud, Est, Ouest, …

A bat ! l’informatique ou tout outil numérique, découvrez des cartes de France grand format papier !
Accrochées aux murs elles possèdent un recto imprimé et un verso nu pour l’entraînement ou les devoirs.

 

             Gutenberg arrive modèle réduit !

Petite imprimerie conçue par Célestin FRENET en 1925.
Elle servait à la fabrication de documents lus par des personnes extérieures à l'école. Elle sera très vite remplacée par la machine à écrire et le duplicateur à alcool beaucoup plus pratique !

 

Cette visite virtuelle vous a convaincus ?

Venez visitez le musée, écrire à la plume Sergent Major sur d’authentiques bureaux et découvrir les nombreux dessins des élèves d'antant !

Du 1er mai au 31 octobre
(tous les jours)

de 14h30 à 18h30


Tarifs individuels*

Adulte :  3,20 €
Enfant (-14 ans):  1,90 €
Moins de 6 ans gratuit

Par groupe de dix* (Accompagnateurs gratuit) Adulte :  2,20€
Enfant :  1,30 €

 

Hors saison
Hors horaires d’ouverture

Sur rendez-vous au
06.72.81.72.15

*Chèques vacances acceptés
 Demi tarif pour les possesseurs du « Guide du Routard » et du passeport « Allen »

©Chatelus || Mise à jour le 12/05/2014